Pour installer une voile d’ombrage triangulaire, en plus de déterminer son emplacement, vous aurez à choisir le type de fixations. Le choix entre les fixations murales ou les mâts sera déterminant, tout comme le fait de définir la position de ces points de fixations. Il est important de prévoir d’écarter la voile des points de fixation de manière à pouvoir tendre la toile à l’aide de systèmes de tension. La tension appliquée sur une voile est le « secret » de la réussite de votre installation et de la longévité de celle-ci.

Comment choisir l’emplacement de sa voile d’ombrage ?

Pour définir l’emplacement idéal de votre voile d’ombrage, vous aurez besoin d’étudier de près votre terrasse (ou la zone où vous envisagez son implantation).

Voilà les critères à prendre en compte avant même d’envisager d’installer des mâts :

  • L’orientation de l’espace et la course du soleil : votre voile d’ombrage devra être dimensionnée pour couvrir la surface à protéger des rayons du soleil tout en prenant compte de l’orientation du soleil afin de vous protéger efficacement des rayons UV aux moments les plus forts de la journée.
  • Vos propres habitudes : êtes-vous prêt à reculer votre table ou votre transat pour les installer sous l’ombre ? Il faut savoir que les rayons du soleil ont un angle de 30 degrés environ voire plus en fin de journée et en saison Hivernale. C’est un point important qui est à prendre en compte. L’utilisation d’un mât réglable avec la possibilité de faire varier la hauteur de fixation sera un atout intéressant pour corriger ces variations d’angle des rayons du soleil.
  • La présence points lumineux ou d’écoulements d’eau, de types gouttières, qui sont à éviter.

Une fois ces premiers critères établis, vous pourrez vous pencher sur la question du choix du type de fixation : tel que les mâts de fixation, qui ne doivent surtout pas entraver les zones de circulations.

Quelle position pour votre voile d’ombrage triangulaire ?

Il existe deux mises en place possibles pour votre voile d’ombrage triangulaire :

  • Un seul point de fixation au mur, les deux autres sur des mâts. La pointe du triangle, qui va créer la zone d’ombrage la plus réduite, doit alors être tournée vers la façade.
  • Deux points de fixation au mur et un sur mât, sur lequel est fixé la pointe. La zone d’ombrage sur la terrasse est alors réduite, mais ce type de position permet de diminuer l’ensoleillement de l’intérieur de la maison, notamment pour des baies vitrées.

Si un arbre est installé à proximité directe du mur, il peut éventuellement remplacer l’un des mâts à condition qu’il soit suffisamment solide pour ne pas bouger en cas de vent. Sinon la voile sera sollicitée et pourra être endommagée.

Quels types de mâts choisir ?

Avant votre installation, vous aurez le choix entre deux types de mâts :

  • Des mâts à enterrer, qui nécessitent de pouvoir creuser des trous dans le jardin. Pour garantir leur stabilité, ils devront être scellés avec du béton, en prévoyant une profondeur suffisamment importante pour compenser les efforts de traction il faut un minimum de 70 /80 cm cela dépend de la stabilité du sol, plus il est meuble plus il faudra aller chercher de la stabilité en creusant profondément.
  • Des mâts sur platine, qui permettent d’installer une voile d’ombrage sans creuser de trous, idéalement pour une terrasse carrelée ou en bois. Là aussi il faut que la dalle de béton ou la terrasse en bois soit stable et suffisamment rigide pour compenser les efforts de traction que le mât subira lors de l’installation des voiles.

Les différentes étapes de l’installation de votre voile d’ombrage

Voici les étapes à suivre pour installer votre voile d’ombrage triangulaire, une fois les mâts positionnés et les pontets installés sur le mur (en prévoyant un espace de 45 cm ou plus suivant la taille de la voile (distance proportionnelle) entre les angles de la voile et ces points d’accroche) :

  • Étalez la voile au sol pour mieux visualiser son étendue. Repérez les angles, qui doivent être munis d’un anneau en acier inoxydable résistant à la corrosion.
  • Attachez dans chacun de ces angles les éléments de fixation, il est préférable de choisir des fixations avec cordes et poulies pour plus de facilité lors de la mise en œuvre. Détendez les tendeurs au maximum et fixez-les à la toile avec les mousquetons. Ces derniers vous permettront de pouvoir démonter rapidement la voile en cas de vent violent (pour des raisons de sécurité).
  • Accrochez ensuite la voile aux crochets de fixation muraux et aux mâts. Une légère inclination créant une torsion de la voile facilitera l’écoulement des eaux en cas de pluie et limitera la prise au vent (raison pour laquelle il est fortement recommandé de choisir des points de fixation à des hauteurs variées).
  • Tendez la voile au maximum, ce qui lui permettra de mieux résister dans le temps. Pour information, la tension d’une voile doit être de 40 à 80 kg à chaque point de fixation : n’ayez pas peur de tirer avec force.

A lire aussi : Quel est le prix d’une voile d’ombrage ?