Les voiles d’ombrage sont prévues pour résister au vent. Mais le type de la toile utilisée, et notamment la densité de ses mailles, vont influencer sur sa durabilité. Ainsi que les finitions, et notamment celles des points d’accroche, où la voile d’ombrage subira le plus de tension en cas de vent violent. Les voiles vendues pour les particuliers ne sont généralement pas destinées à rester à l’extérieur tout au long de l’année. Il est recommandé de les démonter en période hivernale.

Jusqu’à quelle force de vent peut résister une voile d’ombrage ?

Une voile d’ombrage de qualité mentionnera la puissance venteuse maximale à laquelle elle peut être exposée. Chez Espace Ombrage, nos voiles peuvent résister jusqu’à des vitesses de 60 km/h (pour l’Acryl 300) à 80 km/h (pour l’Australe 220 et l’Australe 340). Les voiles avec enrouleur supportent plus le vent également.

Mais dans ce cas il faudra que les voiles soient enroulées pour qu’elles puissent supporter à des vents forts.

Cette puissance (de 60 ou 80 km/h) correspond à un grand nombre de vents sur l’Hexagone, principalement en saison estivale. Néanmoins, dans certaines régions très venteuses, ou en hiver, alors que les vents deviennent plus violents, les voiles d’ombrage pourraient plus souffrir et se détériorer.

Quelles sont les caractéristiques d’une voile bien résistante au vent ?

Le vent va exercer une tension sur la voile d’ombrage. Pour éviter qu’elle ne se déchire, vous privilégierez les voiles :

• Qui proposent des anneaux d’attaches plutôt que des œillets

• Dont les bords sont renforcés, notamment via un ourlet avec une sangle de renfort

• Qui présentent des bords incurvés, pour améliorer la tension de la toile

Plus la toile est bien tendue, moins elle bougera dans le vent, au risque de se fragiliser. La tension doit se situer entre 30 et 50 kg pour être efficace. Elle s’exerce dans les coins de la voile d’ombrage, aux points d’attache, grâce à des tendeurs. Dans une zone venteuse choisissez des voiles triangulaires au lieu de voiles quadrilatères, par nature elles résisteront mieux aux vents.

Quelles sont les autres zones fragiles en cas de grand vent ?

Une voile trop fragile pourra se déchirer si le vent s’acharne contre elle. Mais elle n’est pas la seule à l’affronter. Les mâts de fixation, comme les points d’attache sur les murs ou autres, sont tout autant malmenés.

Il est donc très important d’opter pour des fixations correspondant à la surface sur laquelle elles seront utilisées, ce qui évitera de les voir arrachées en laissant un trou béant derrière elles.

Un mât solidement planté et des fixations murales (longues de préférences), seront indispensables.Préférez opter pour des systèmes de fixations avec réglage de la tension pour obtenir une voile plane.

Quelles précautions prendre en cas de grand vent ?

Dès que les vents dépassent la vitesse supportée par la voile, et même avant si la météo annonce des vents violents, il est plus que conseillé de replier votre voile d’ombrage, ceci afin d’améliorer sa durée de vie.

Chez Espace Ombrage, nous proposons des voiles avec enrouleur pour vous faciliter cette étape : en moins d’une minute, vous pourrez la mettre en sécurité, comme la redéployer dès que le temps le permet. Pour encore plus de facilité, vous pourrez même vous tourner vers des enrouleurs électriques.

Les voiles d’ombrage que nous proposons sont conçues en s’appuyant sur une technologie issue de la fabrication des voiles de bateaux, donc prévues pour résister aux vents. Le maillage des toiles joue sur cet effet : une voile imperméable, au tissage plus serré, ne pourra pas résister aux mêmes vents qu’une voile plus perméable. C’est la raison pour laquelle notre gamme Acryl 300, déperlante, n’affrontera pas les mêmes bourrasques que nos voiles Australes. Toutes sont cependant prévues pour vous offrir les meilleurs résultats en termes de durabilité dans le temps. C’est ainsi que nous vous offrons également une garantie de 2 à 5 ans en fonction des voiles d’ombrage que vous choisirez d’installer.

A lire aussi : Quel tissu pour une voile d’ombrage ?